Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Story

Scott McMaster est le directeur du Bureau de développement des Jésuites du Canada. Après une vie passée dans le monde des affaires, il a assisté à son premier événement jésuite, Pèlerins ensemble, à Midland l’été dernier. Ce qui l’a surpris, c’est non seulement la chaleur des participants, mais aussi les conversations ouvertes et profondes conduites par l’Esprit saint. Selon son expérience, ce type de rencontre est vraiment différent de ce que l’on voit habituellement dans le monde entrepreneurial.

Scott McMaster (à droite) partage avec deux membres jésuites de la province

L’hospitalité qu’il a ressentie est l’un des désirs convergents qui sont apparus dans le discernement des Jésuites du Canada, comme indiqué dans le document Pèlerins ensemble. Nous lisons par exemple que nous sommes appelés à la mutualité dans la rencontre et à l’hospitalité :

« La mutualité et la rencontre nous semblent une attitude fondamentale, à la base de toutes les PAU. Le thème de « l’être-avec » est ressorti régulièrement comme caractéristique de notre façon d’être en pèlerinage. Nous voulons être affectés par nos relations avec les autres, « faire un » avec eux, attentifs dans nos relations à ne pas fuir ou esquiver les blessures qui ont encore besoin de guérison et de réconciliation. Cette mutualité se rattache à l’humilité et à l’écoute active, mais elle exige en outre que nous ayons clairement conscience de notre identité de partenaires dans la mission du Christ. Le but, c’est un dialogue authentique avec les autres, et nous n’y arriverons qu’en respectant notre propre identité et celle des autres et qu’en reconnaissant les différents apports qui nous feront devenir de plus en plus la minima compañía colaboradora envisagée par les PAU. »

Qu’est-ce qui vous a surpris chez les jésuites et les collègues lors de la première grande réunion à laquelle vous avez participé en tant que directeur du Bureau de développement ?

Rejoindre la famille à Midland a été l’un des moments les plus agréables et les plus consolants de ma vie, grâce aux discussions que nous avons eues. Il semblait y avoir un lien fort dès le début, ce qui n’arrive généralement pas dans le monde des affaires. L’Esprit saint était là. J’ai vraiment trouvé à Midland que les Jésuites parlaient sous la direction de l’Esprit saint et avec honnêteté, intégrité et conviction.

Ils disaient vraiment ce qu’ils pensaient. Des discussions sincères ont eu lieu au sein de l’organisation et la bravoure qu’il a fallu à certains de ces hommes et femmes pour se lever et parler de certains sujets était incroyable. C’est une motivation pour moi de travailler avec le Bureau de développement. Nous pouvons faire la différence.

Comment avez-vous été accueilli en tant que nouveau membre de la famille ignatienne ?

Je ne connaissais que très peu de gens et presque aucun jésuite. Mais dès que j’ai franchi la porte, une demi-douzaine de personnes m’ont dit : « Salut, Scott. » J’ai ressenti leur hospitalité et tout le sens de la communauté dès la seconde où je me suis présenté au bureau d’inscription. J’ai assisté à de nombreuses conférences d’entreprises, ce qui était le cas à Midland, mais aucune d’elles n’ont eu autant de chaleur, de communauté, d’amour. On pouvait le sentir et le ressentir.

Et même lorsqu’on me posait des questions et que je donnais mes réponses de néophyte, étant donné que j’étais nouveau dans mon poste, même s’ils n’étaient pas nécessairement d’accord, ils voulaient approfondir la question. Ils voulaient en savoir plus. Ils m’ont fait sentir que j’étais le bienvenu dès le début. C’était une situation vraiment unique.

Sorry! There is no Team Showcase saved under the ID '38587'. You need to cick the 'Save Showcase' button to actually save it before it can appear on the front end via your shortcode. Please read more about this here

Related Items of Interest

En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
Nous ne pouvons pas rester silencieux !