Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Story

Par Adam Lalonde, SJ

La communauté jésuite de Regis College a eu la joie de célébrer ce samedi l’ordination de deux nouveaux diacres de la Compagnie de Jésus : Matthew Hendzel, SJ et Raymond Parcon, SJ. Matthew est originaire de Winnipeg et a été ordonné pour la Province du Canada et d’Haïti, tandis que Raymond, originaire des Philippines, a été ordonné pour la Province de la côte ouest des États-Unis.

Matthew Hendzel, SJ et Raymond Parcon, SJ. Crédit : Anna Sudyk

Les scolastiques jésuites sont ordonnés au diaconat transitoire dans le cadre de leur préparation à l’ordination sacerdotale. Bien que la durée entre les ordinations varie parfois dans la Compagnie de Jésus à travers le monde en fonction des besoins locaux, des coutumes, et parfois de l’individu, elle est honorée comme un moment où le jésuite peut faire la transition vers la vie cléricale et le ministère public en accompagnant le prêtre à l’autel, en proclamant la parole, en baptisant les enfants, et en exerçant d’autres fonctions ministérielles avant d’accéder à la prêtrise. Dans la province canadienne, il s’écoule généralement un peu plus d’un an entre les deux ordinations.

Les scolastiques jésuites sont ordonnés au diaconat transitoire dans le cadre de leur préparation à l’ordination sacerdotale.

L’ordination diaconale de cette année a eu lieu à la paroisse Our Lady of Lourdes, au centre-ville de Toronto, un centre du ministère jésuite depuis de nombreuses décennies. Nous avons eu la chance de bénéficier d’une journée magnifique et d’être rejoints par la famille et les amis des deux ordinandi, en personne et en ligne à travers le monde. Le père Gilles Mongeau, SJ, socius du provincial du Canada, est venu représenter le supérieur provincial. Le père provincial, Erik Oland, SJ, était à Paris avec deux autres hommes de la Province du Canada et d’Haïti qui ont été ordonnés le même jour. Comme le veut la tradition, des dizaines d’autres jésuites, ainsi que des prêtres diocésains et d’autres religieux, se sont joints à la concélébration de ce joyeux événement.

L’ordination elle-même a été célébrée par Mgr Ivan Camilleri, récemment ordonné évêque auxiliaire de Toronto. Dans son homélie, Mgr Camilleri a exhorté les ordinandi à être des modèles de service aimant selon l’ordre qu’ils allaient recevoir. Dans la belle tradition du rituel de ce sacrement, immédiatement après l’ordination elle-même dans la liturgie, Matthew et Raymond ont été salués par leurs frères diacres jésuites présents à la messe, qui seront ordonnés prêtres plus tard cet été. Matthew et Raymond ont ensuite pris la place de ces diacres à l’autel pour assister l’évêque pendant la liturgie de l’Eucharistie et les rites de clôture.

Le reste de la journée a été consacré à la célébration. Il y a d’abord eu un lunch à la paroisse pour tous ceux qui étaient venus célébrer avec nous. La soirée s’est poursuivie par une réception et un dîner plus intimes organisés au Regis College pour la communauté jésuite, la famille et les amis des nouveaux diacres. Le lunch a été pris en charge par les paroissiens de Lourdes, tandis que les autres jésuites de la communauté du Regis College ont aidé à l’installation et au nettoyage du lunch et du souper, ainsi qu’à divers tâches et ministères au cours de la messe. Chaque année, c’est un joyeux travail d’équipe pour honorer cet événement spécial dans la vie de l’Église et de la Compagnie de Jésus. Le lendemain, Matthew a assisté à sa première messe dominicale en tant que diacre à 9 h et à 11 h à la paroisse Saint Peter de Toronto. Raymond a assisté à la messe de 11 h 30 à Our Lady of Lourdes.

Matthew Hendzel, SJ ordination
Matthew Hendzel, SJ, et Mgr Ivan Camilleri. Crédit : Anna Sudyk

Les premiers diacres ont été chargés de s’occuper des personnes nécessiteuses dans l’Église et de les servir avec un amour charitable. Le nom « diacre » lui-même vient du grec diakonia qui signifie « service ». C’est un moment privilégié pour un jésuite de se souvenir de ces origines d’humble service. Cet ordre de service ne sera pas abandonné lors de l’ordination sacerdotale, mais sera au contraire intégré à leur prêtrise, de sorte qu’en tant que prêtres, ils se souviennent toujours du leadership de serviteur de la communauté comme Jésus lui-même nous l’a montré. Merci de prier pour ces hommes alors qu’ils entrent dans cette nouvelle phase de leur vie jésuite, afin que tout ce qu’ils fassent soit pour l’amour du prochain et la plus grande gloire de Dieu.

Le nom « diacre » lui-même vient du grec diakonia qui signifie « service ». C’est un moment privilégié pour un jésuite de se souvenir de ces origines d’humble service.

Sorry! There is no Team Showcase saved under the ID '38587'. You need to cick the 'Save Showcase' button to actually save it before it can appear on the front end via your shortcode. Please read more about this here

Related Items of Interest

Faire découvrir la spiritualité ignatienne aux jeunes à Rise Up!
Pèlerinage de partenariat : Le voyage des Jésuites du Canada avec les communautés autochtones
Miroir, Miroir, dis-moi si je suis autre chose ?