Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Story

photo: montrealdio.ca

Au cœur de la province jésuite du Canada, la vie de nombreux individus est intimement liée à la profonde spiritualité de saint Ignace. Cette série (premier article ici) vise à mettre en lumière ces parcours uniques en offrant un aperçu des diverses manières par lesquelles la spiritualité ignatienne façonne et guide des vies. Aujourd’hui, nous nous tournons vers Tevfik Karatop. Son parcours l’a conduit d’une éducation musulmane à une immersion profonde dans la spiritualité chrétienne et, finalement, à un rôle central au sein du Service jésuite des réfugiés (JRS). Tevfik est titulaire d’une maîtrise en théologie du Montreal Diocesan Theological College et est chargé de projet pour le SJR depuis 2022.

Notre document de planification apostolique, Pèlerins ensemble, met l’accent sur l’appel à une écoute plus profonde. On y lit : « En marchant avec les pauvres et les exclus de notre monde ainsi qu’avec les personnes blessées dans leur dignité, nous avons découvert un grand désir d’être en relation plus étroite : d’écouter, d’être-avec et de nous lier d’amitié ». Ce sentiment résonne profondément chez Tevfik. Pour lui, la spiritualité ignatienne imprègne toutes les facettes de sa vie, lui permettant d’être véritablement à l’écoute des personnes qu’il sert.

Quelle est votre relation avec la spiritualité chrétienne ?

Illustration : Ignasi Flores

J’ai découvert le christianisme sur le tard. J’ai grandi en tant que musulman, puis je suis devenu chrétien : je n’ai donc pas connu la culture ecclésiale avant l’âge de 25 ans.

Pour moi, la spiritualité n’est pas quelque chose que l’on « fait » chez soi. Il ne s’agit pas seulement d’aller à l’église le dimanche. La spiritualité doit être une priorité dans la vie quotidienne. Par exemple, le discernement fait partie intégrante de mon travail au SJR. Il nous guide dans notre façon de parler des réfugiés et de demander justice pour eux.

Pour moi, la spiritualité n’est pas quelque chose que l’on « fait » chez soi.

D’après votre expérience, quelle est la spécificité de la spiritualité ignatienne et comment la vivez-vous ?

Nous, chrétiens, aimons parler de l’appel de Dieu. Dieu nous appelle tous de différentes manières. Si nous voulons entendre la voix de Dieu et si nous sommes prêts à accompagner les gens dans leurs contextes spécifiques, la spiritualité ignatienne offre de formidables outils qui nous permettent d’écouter la voix des gens.

En ce qui concerne les réfugiés, par exemple, nous n’aimons généralement les écouter. Il y a 100 millions de réfugiés, et il y a 100 millions de voix. Malheureusement, en raison d’injustices structurelles, nous ne pouvons pas entendre ces voix.

La spiritualité ignatienne offre de formidables outils qui nous permettent d’écouter la voix des gens.

Au SJR, nous offrons aux gens l’opportunité d’entendre les voix et les histoires des réfugiés à travers notre exercice de simulation ainsi qu’à travers notre travail. Nous aidons les personnes à se réinstaller alors qu’elles recherchent la sécurité et, espérons-le, une vie paisible pour leur famille. Nous voulons entendre et écouter leurs histoires : elles ont de la chance, mais nous en avons aussi. Lorsque j’accueille ces personnes à l’aéroport, alors qu’elles vivent leurs premiers moments de sûreté et de sécurité, j’y trouve Dieu, mais pas d’une manière qui les objectivise pour satisfaire ma spiritualité ou mes objectifs organisationnels. C’est un véritable privilège d’accueillir ces personnes résilientes qui sont assez courageuses pour prendre des risques énormes afin d’offrir à leurs enfants une éducation primaire normale ou de permettre à l’un des membres de leur famille de trouver un emploi.

L’écoute des personnes n’est pas seulement la base de notre spiritualité, c’est aussi une priorité dans notre travail au SJR. Ayant grandi en tant que garçon homosexuel en Turquie, j’ai évidemment ma propre histoire, mais je suis plus intéressé par l’écoute des histoires des autres. Et je crois que la richesse de la spiritualité ignatienne fournit les ressources nécessaires pour y parvenir.

Sorry! There is no Team Showcase saved under the ID '38587'. You need to cick the 'Save Showcase' button to actually save it before it can appear on the front end via your shortcode. Please read more about this here

Related Items of Interest

Nader, ami du Seigneur et interprète des Backstreet Boys
De réfugié à récipiendaire d’une médaille du gouverneur général
Encourager les vocations et la spiritualité ignatienne chez les jeunes adultes : Deux exemples