Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Story

Par Abby Deatherage

20 janvier 2016 – Il n’y a rien de pire qu’un séjour à l’hôpital juste avant Noël – à moins, bien sûr, que le séjour à l’hôpital soit le mécanisme de livraison du meilleur cadeau du temps des Fêtes.

Le 21 décembre, Edin Barrera S.J. alors âgé 34 ans a été admis à l’hôpital Northwestern Memorial de Chicago. Barrera, qui étudie à l’Université Loyola de Chicago afin de devenir prêtre jésuite, souffrait d’une maladie rénale depuis des années et son état déclinait. Il avait besoin d’un exploit et alors qu’il supposait logiquement que son propre frère soit la personne à lui faire le don d’un nouveau rein, c’est plutôt un frère jésuite qui a donné à Barrera le cadeau le plus précieux qu’il ait jamais reçu.

Le même jour où Barrera a été admis à Northwestern, Ryen Dwyer S.J., qui était âgé de 34 ans, s’est également changé pour mettre une robe d’hôpital et a reçu un bracelet souvenir. Dwyer, également étudiant à Loyola Chicago, est un confrère jésuite et par conséquent, il est considéré comme un frère non seulement de Barrera mais aussi des milliers d’hommes à travers le monde qui constituent le plus grand ordre religieux de l’Église catholique. Comme tout frère aimant, Dwyer a entendu un appel et y a répondu.

La recherche d’un nouveau rein est un processus délicat. Barrera, riant, se souvient : « Je ne suis pas du genre à aller demander quelque chose du genre. » Apprenant que le frère cadet de Barrera n’était pas un compatible, le père Jim Prehn S.J., le recteur de la communauté jésuite Ignatius House à Loyola Chicago, a annoncé à la communauté qu’il y avait un jeune jésuite qui avait besoin d’un rein. « Si quelqu’un veut se manifester, faites-le moi savoir et nous pourrons en parler. », a-t-il dit.

Assis parmi ses frères, Dwyer « ressentait le désir de répondre immédiatement ». Dwyer lui-même n’était arrivé dans la communauté que le mois précédent, mais il était convaincu que Dieu le guidait pour donner son rein. Tout au long du processus, dit Dwyer, il a prié « pour continuer à entendre la voix de Dieu ».

Dieu est très présent dans la vie de ces deux jésuites, dans les bons comme dans les mauvais moments. Lorsque Barrera a été diagnostiqué d’une maladie rénale en 2003, il a senti que Dieu était proche. « Quand j’ai été diagnostiqué, bien sûr, c’était difficile pour moi d’entendre cela. J’étais très jeune et je voulais vivre. », raconte Barrera, qui aimait courir et était en bonne forme physique. « Mais Dieu était là. »


Dieu est très présent dans la vie des deux jésuites.

Dieu était là aussi lorsque Barrera, né au Guatemala mais élevé à Los Angeles, a été aumônier d’hôpital avant de rejoindre les jésuites en 2011. Aider ceux qui étaient malades et prendre soin des patients a renforcé son appel au sacerdoce.

Loin de Los Angeles, Dwyer vient du Midwest, a grandi dans l’ouest du Michigan et a vécu à Evanston en Illinois pendant de nombreuses années avant de rejoindre la Compagnie. Il était attiré par les jésuites et leur spiritualité unique en raison de leur désir de chercher la voix de Dieu à chaque instant, dans chaque décision.


Dwyer professe ses premiers vœux dans la Compagnie de Jésus en 2015.

Tout au long du processus – depuis le moment où il s’est porté volontaire pour être donneur jusqu’aux nombreux tests qui ont suivi –, Dwyer dit qu’il a toujours ressenti une paix inhabituelle. « Je sens vraiment, à un niveau profond, que cela ne vient pas de moi. » Et la paix que Dwyer ressentait s’est poursuivie, même le jour de l’opération. « C’était simplement la chose la plus naturelle du monde », dit-il.

En quatre heures, les deux chirurgies étaient terminées. Le père Prehn, qui a été l’une des premières personnes à visiter l’hôpital, se souvient avoir dit à Dwyer : « Vous avez sauvé la vie d’Edin. » La réponse simple de Dwyer fut : « Dieu est bon. »

Bien qu’il puisse parfois prendre des jours pour qu’un rein fonctionne correctement, le nouveau rein de Barrera a commencé à fonctionner immédiatement. Dwyer a quitté l’hôpital le lendemain; Barrera l’a suivi un jour plus tard, se sentant instantanément « plus fort et en meilleure santé ».

Les deux jésuites sont sortis de l’hôpital et sont rentrés chez eux à temps pour Noël. « C’est un cadeau; Ryen m’a donné une partie de lui-même. », explique Barrera. Ce que Dwyer n’avait probablement pas prévu cependant était que le rein prendrait une toute nouvelle identité une fois à l’extérieur de son corps.


Barrera (à gauche), avec l’académicien jésuite Marcos Gonzales, la veille de l’opération de Barrera. Barrera était de retour à la maison à temps pour Noël.

Pour le plaisir, certains scolastiques de la communauté ont décidé de nommer le nouveau rein de Barrera Janette. Pourquoi Janette? Sans raison valable. Mais Barrera avait toujours aimé le nom de Camila donc, pour faire des compromis, le nouveau rein a été surnommé Camila Janette.

Toute l’expérience a donné un sens plus profond à la période de Noël. « Tout cela avait à voir avec le corps, avec la chair. Et à Noël, nous avons le Christ, Dieu étant né dans la chair. J’ai pu approfondir l’expérience, en particulier avec l’Eucharistie, en pensant à notre Dieu qui s’est fait chair pour nous et qui s’est finalement abandonné pour nous », dit Dwyer.


Dwyer (à l’extrême gauche) avec certains de ses autres frères jésuites après les premiers vœux.

Les deux hommes sont également devenus de fervents défenseurs du don d’organes. « Je veux que les gens soient sensibilisés à l’importance du don d’organes », déclare Barrera. « Ryen m’a donné plus de vie. Si ce n’était pas de lui, je serais en dialyse. Ce n’est pas la vie que je veux. »

« Je ne veux pas dire à quel point c’est facile car je comprends que ce n’est pas facile. », a ajouté Dwyer. « Mais il n’y a aucune raison pour que quiconque meure d’une maladie qui peut être traitée par le don d’organes lorsque des gens sont disponibles. »

La chirurgie étant maintenant complétée, Dwyer, Barrera et Camila Janette sont de retour à leurs études à Loyola Chicago, prouvant que deux étudiants jésuites, un don de rein et le Saint-Esprit font une belle histoire de Noël.


La chirurgie terminée, Barerra et Dwyer se tournent vers l’avenir de leur formation jésuite.

Voulez-vous en savoir plus sur les vocations à la Compagnie de Jésus? Visitez www.jesuitvocations.org pour plus d’informations.

Sorry! There is no Team Showcase saved under the ID '38587'. You need to cick the 'Save Showcase' button to actually save it before it can appear on the front end via your shortcode. Please read more about this here

Related Items of Interest

En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
Nous ne pouvons pas rester silencieux !