Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Story

Que se passe-t-il avec le Gesù, en plein cœur du quartier des spectacles ? À la fois église, centre de créativité et communauté jésuite, le vénérable édifice du centre-ville de Montréal est maintenant entouré de hautes tours à condos, dont la construction a affecté les fondations de l’église. Mais si le Gesù a été profondément blessé dans sa structure physique, l’esprit de renouvellement qui l’anime n’a pas faibli.

Ainsi, le projet Avenir Gesù (anciennement Projet Nouveau Gesù) va de l’avant, explique Daniel Simoncic, directeur du Gesù-Centre de créativité, tout en laissant place au discernement. « On travaille sur les problématiques de la structure physique du bâtiment, et par le fait même, ça nous permet de réfléchir  sur l’avenir du Gesù ». Le projet – mené en collaboration  – s’inscrit dans le contexte précis du centre-ville de Montréal et de son quartier des spectacles, mais répond au besoin universel de recherche de réponses, de paix.

Quel est l’état du projet Avenir Gesù ?

Le projet va de l’avant, mais nous sommes en période de réflexion, de guérison même, pour savoir ce que nous voulons vraiment faire avec l’amphithéâtre, et aussi quel est son lien avec l’église. En effet, l’église est importante : la raison pour laquelle les spectateurs viennent au Gesù n’est pas nécessairement liée à la salle de spectacle, mais parce qu’il s’agit d’un lieu qui est mystique. Toutefois, la communication entre la salle de spectacle et l’église est physiquement difficile avec des escaliers étroits, un passage près des toilettes… Je pense qu’il faut vraiment changer cette dynamique.

Donc, quelle est la communion entre la chapelle qui est en haut (et qui peut accueillir jusqu’à 1100 personnes), l’amphithéâtre et la résidence jésuite ? Comment faire participer les différentes personnes ? Voilà la raison d’être du projet.

Le but d’Avenir Gesù, évidemment, est que ces trois pôles rejoignent aussi les objectifs des Jésuites du Canada – tel que discerné dans les Préférences apostoliques universelles et incarnées ici dans Pèlerins ensemble – avec l’art, la spiritualité, mais aussi l’éducation.

Quelles sont les prochaines étapes dans la réalisation du projet Avenir Gesù ?

Les prochaines étapes, outre la sensibilisation, sont difficiles à évaluer parce qu’on est blessé. Les travaux de grande envergure à faire dans le transept du Gesù se chiffrent à des millions de dollars, alors on travaille avec tout cela pour réaliser notre mission. Tout arrive pour une raison : peut-être avions-nous besoin de plus de réflexion pour le projet.

Ceci dit, nous avons une vision de l’avenir, avec comme locomotive l’art et la spiritualité. On aimerait par exemple créer un festival autour de ces pôles. Nous sommes en effet à la Place des Festivals! On a un festival de jazz, on a un festival d’humour, mais les gens veulent être à la rencontre de leur spiritualité. Je ne parle pas de faire un festival de la conversion, évidemment, mais un événement qui accompagne les gens pour qu’ils puissent se retrouver, trouver la paix. Avec 2000 nouveaux voisins dans les tours à condo, je pense qu’on a quelque chose d’unique à offrir dans un espace spirituel où l’art et la spiritualité se retrouvent peuvent libérer des émotions.

Messe autochtone au Gesù

Avec qui travaillez-vous pour arriver à réaliser ce projet ?

Nous travaillons en collaboration avec beaucoup de personnes : le conseil d’administration, les employés, mais aussi avec nos voisins et d’autres encore comme le provincial Erik Oland et les membres de la communauté jésuite du Gesù.

Et moi-même j’y travaille parce que je trouve que c’est un projet magnifique. Le Gesù est porteur de dossier de la culture de Montréal, depuis 157 ans. C’est quand même le premier théâtre, une première plateforme pour les artistes. C’est une des locomotives de l’énergie culturelle de Montréal et du Québec.

Mais c’est l’Esprit qui va nous indiquer la suite.

Sorry! There is no Team Showcase saved under the ID '38587'. You need to cick the 'Save Showcase' button to actually save it before it can appear on the front end via your shortcode. Please read more about this here

Related Items of Interest

En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
En réponse à la Lettre ouverte des employé-es mis-es à pied du Centre justice et foi
Nous ne pouvons pas rester silencieux !